Le regard de François-Frédéric Guy

Le pianiste français nous donne son point de vue sur les différents thèmes abordés dans Piano 27. Nous lui avons demandé également, à cette occasion, de revenir sur son “Beethoven Project”, entamé en 2007.

Notre "une" est consacrée Yuja Wang. Que pensez-vous de la percée de ces pianistes chinois, comme Lang Lang ou Yundi Li ?
Je viens aussi de découvrir Niu Niu ! Je trouve formidable que les Chinois s’intéressent à la musique occidentale. Cela suppose une immersion dans une culture qui n’est pas la leur. Je suis très admiratif. Cependant, il y a souvent un peu trop d’emballement médiatique à propos des pianistes chinois. Cela peut parfois se résumer à un phénomène de mode dont ils pourraient finalement être les victimes. Il faut les considérer en fonction de leur vraie valeur artistique - celle de Yuja Wang ou de Lang Lang est indiscutable ! - et, surtout, ne pas perdre de vue qu’il y a également ici, dans notre vieille Europe, des artistes de tout premier plan qui n’ont pas moins de technique ou d’imagination ! En France, nous avons tendance à nier une richesse pourtant réelle.

Pour lire la suite de cet article (3366 mots):