La musique pour clavecin au piano

Dès la naissance du pianoforte, la musique pour clavecin a été transcrite pour cet instrument avec succès, car elle donnait lieu à des pièces souvent courtes et de difficulté moyenne. Elle nécessite cependant une réinterprétation.

La musique pour clavecin a été tout naturellement transcrite pour piano et, faute d’être souvent interprétée en concert, à quelques exceptions près, elle constitue cependant une part importante des recueils pour pianistes débutants ou peu avancés. Il s’agit souvent de pièces de courte durée, destinées dès l’origine à des interprètes aux possibilités moyennes. Toutefois, et nous y reviendrons, l’interprétation de ces pièces nécessite une adaptation instrumentale, car le clavecin n’est pas le piano ; une grande part du jeu perd son sens au piano ou demande à être réinterprétée. Nous voudrions ici passer en revue tout ce qui, dans l’immense répertoire composé entre le 16e et le 18e siècle, a pu passer d’un instrument à l’autre.

Pour lire la suite de cet article (4546 mots):

Lire aussi :
Du clavecin au piano : deux grands précurseurs
Pierre Hantaï : « Le clavecin permet de découvrir des aspects qui échappent au piano moderne »
Alexandre Tharaud : « Il n’y a pas de concurrence entre le clavecin et le piano »
Le pianiste face aux conseils de Couperin
Travailler les ornements au piano