Abel Decaux, un Schoenberg français ?

Né en Normandie en 1869, mort en 1943, organiste et enseignant, Abel Decaux (1869-1943) a écrit dans les années 1900 un cycle pour piano précurseur de l’Ecole de Vienne.

En dehors des Clairs de lune, Abel Decaux n’a pratiquement rien écrit. Mais cette œuvre de génie suffit à le classer parmi les plus grands : d’une écriture très en avance sur l’époque, ce cycle pour piano anticipe certains procédés systématisés plus tard par l’Ecole de Vienne. Ainsi Decaux put-il mériter le surnom de : Schoenberg français.

Pour lire la suite de cet article (1107 mots):