Roger Muraro, entretien avec un pianiste de 30 ans

A 30 ans, vous avez enregistré votre premier disque en URSS ; pourquoi n’en aviez-vous pas fait jusqu’à présent ?
Tout simplement parce que je trouve cela difficile. Je préfère être prudent, et jusqu’à présent je ne me sentais pas prêt. Bien que les disques ne soient pas distribués en Europe, j’ai accepté, car les Vingt regards sur l’enfant Jésus de Messiaen, de toute façon, auraient été mon premier disque.

Pour lire la suite de cet article (472 mots):