Des pages pour piano à (re)découvrir

Entre pièces peu connues et œuvres célèbres, les grands éditeurs nous livrent parfois des partitions surprenantes. Un petit tour au cœur du piano européen.

Beethoven
La contribution de Murray Perahia à l’édition des sonates nos 4 et 21 réalisée par Norbert Gertsch chez Henle apporte un éclairage qui peut remettre en cause des habitudes sans réel fondement. Le fait de faire appel à de grands interprètes pour compléter le travail des musicologues est une excellente initiative que développent de plus en plus les éditeurs : la pratique complète la théorie. Ainsi, sans l’éclairage de Murray Perahia, on passerait à côté d’un détail d’impression au tout début de l’opus 7, détail qui change beaucoup de choses.

Pour lire la suite de cet article (866 mots):