Les pianistes russes d’aujourd’hui

La plupart de ceux que nous citons ici sont nés dans les années 1940-1950. Ils ont bénéficié de l’enseignement propre à l’école russe tout en étant confrontés aux absurdités du régime soviétique. Presque tous vivent aujourd’hui à l’étranger où leur carrière a pu se développer.

Valery Afanassiev, né en 1947. Elève de Zak et Guilels, il remporta les 1ers prix des concours internationaux de Leipzig et Reine-Elisabeth-de-Belgique. Il se produira souvent avec le violoniste Gidon Kremer, puis avec Mischa Maisky. Son style très atypique, parfois marqué par des tempos extraordinairement retenus, a pu surprendre. Il a également publié cinq romans.

Vladimir Ashkenazy, né en 1937. Elève d’Oborine, il remporte en 1956 le 1er prix du Concours Reine-Elisabeth-de-Belgique et, en 1962, celui du Concours Tchaïkovski. L’année suivante, il passe à l’Ouest. Engagé par Decca dont il est encore aujourd’hui un des artistes phares, il enregistrera une discographie impressionnante, pratiquement tout le grand répertoire soliste, concertant, et beaucoup de musique de chambre. Plus tard, il entamera une carrière de chef d’orchestre qu’il mènera avec autant de succès. Il est depuis 1972 citoyen islandais.

Pour lire la suite de cet article (1708 mots):