2000-2010 : l’évolution de la facture

En dix ans, le marché mondial du piano a changé. De nouveaux matériaux sont utilisés, de nouvelles esthétiques sont apparues. Ces évolutions permettent-elles d’anticiper sur le piano du futur ? Le point sur dix années de facture instrumentale.

Chaque année nous apporte, notamment lors de Salons comme celui de Francfort, de nouveaux modèles dimensionnels, de nouvelles finitions et d’intéressantes innovations technologiques concernant le piano ou son environnement direct (accessoires, aides à la manutention, informatique musicale…).
Il convient de trier et de classer ces différentes informations pour mieux distinguer les véritables tendances et fils conducteurs majeurs de cette évolution.
Dans Piano 13 (1999-2000), nous avions longuement présenté les tendances de l’évolution de la facture de piano au 20e siècle.
Ces tendances n’ont pas été radicalement modifiées, mais il convient de souligner les innovations de facture survenues dans les dix premières années du 21e siècle et de photographier le nouveau paysage de la production des pianos en 2010, pour se projeter dans l’avenir à moyen terme.
Depuis dix ans, le marché mondial du piano a beaucoup changé et tout se précipite :
– la localisation géographique des unités de production de pianos a été largement modifiée ;
– les plus récents modèles d’instruments s’adaptent aux nouveaux besoins ou souhaits des pianistes (fiabilité, confort de jeu, esthétique, limitation des nuisances sonores, prix…) et des compositeurs.

Pour lire la suite de cet article (21 mots):