Le Concours international de Sydney

Ce concours des antipodes est réservé à une minorité sélectionnée par des auditions préalables.

Claire Dan explique avec humour et simplicité le pourquoi et le comment du concours international de piano de Sydney : « Je venais de divorcer, dit-elle, et je me demandais que faire ; j’avais déjà travaillé dans des entreprises culturelles ; j’avais été comédienne et chanteuse, j’aime la musique et Je théâtre, j’avais organisé des concerts et une saison de théâtre. J’ai cherché ce que je pouvais faire au niveau mondial car j’avais un carnet d’adresses international, et je souhaitais organiser un concours. Il n’existait pas de concours de piano en Australie ni même dans cette partie du globe, à part le Japon.

Pour lire la suite de cet article (543 mots):