L’Ecole de piano espagnole

Qui dit “Espagne” pense d’abord “guitare”… Pourtant, même si, exception faite de Alicia de Larrocha, on voit peu de pianistes espagnols sur les scènes internationales, il existe une belle école, très proche de la France, qui a produit de grands virtuoses, parmi lesquels, aujourd’hui, Maria Luisa Cantos, Ester Pinocha, Josep Colom, Joachim Achucarro et bien d’autres. Frederik Reitz nous la fait connaître, avec l’aide de Jacqueline Kalfa, présidente de l’Association Albeniz, de Miguel Farré, professeur au conservatoire municipal supérieur de Barcelone, et de Mme Alicia de Larrocha à qui nous adressons ici nos plus sincères remerciements.

Surprenants pianistes espagnols ! Peu présents sur les scènes de concert et dans les grands concours internationaux, ils créent fréquemment la surprise quand ils se produisent, en se révélant comme des maîtres du clavier au sommet de leur art. Pourtant, même si le piano n’occupe pas, dans la culture espagnole, la place centrale tenue par la guitare, même s’il ne peut occulter aussi la présence monumentale de l’orgue, les pianistes –tous niveaux confondus– constituent le plus souvent, en Espagne, la première catégorie de musiciens dans les conservatoires. Il ne faut pas s’étonner…
Dans le moindre puebla, l’air d’un petit prélude de Bach égrené sur un clavier peut venir aux oreilles du promeneur alors que les lieux semblent désertiques et que le soleil s’écrase sur les pierres. C’est que l’Espagne appartient à ce monde méditerranéen, dans lequel le village occupe une place essentielle, la ville elle-même recréant souvent des formes de villages. Comment ne pas comprendre l’attachement de fabuleux musiciens à ces villages ? Celui, par exemple, du violoncelliste Pablo Casals pour Vendrell et sa maison de San Salvador, non loin de Tarragone, ou encore celui de Granados pour Lérida…

Pour lire la suite de cet article (5992 mots):

Lire aussi :
Alicia de Larrocha, une grande dame dans les jardins d’Espagne
Jean-François Heisser, la passion de l’Espagne
Manuel de Falla, l’esprit de la zarzuela
Henri Collet, aux couleurs de l’Espagne
Joaquin Rodrigo, au-delà d’Aranjuez