Classes de maître pour enfants, en France et au Japon

La pianiste concertiste japonaise Kyoko Hayashi a longtemps vécu et travaillé en France, où elle a été l’élève de Vlado Perlemuter. Elle raconte une expérience originale menée au courant de l’année 1996 : une classe de maître de piano pour les enfants dans la maison natale de Debussy, à Saint-Germain-en-Laye. Elle nous parle aussi des différences entre les jeunes élèves français et japonais.

Comment avez-vous eu l’idée d’organiser des classes de maître pour enfants ?
J’avais remarqué que s’il existait des classes de maître pour adultes ou professionnels, les enfants n’avaient généralement pas de contacts avec d’autres professeurs que le leur. Or, je pense qu’il est nécessaire, pour l’apprentissage du piano, de créer de temps en temps, en dehors des cours normaux, des contacts directs, amicaux, voire familiaux avec les enfants et leur parents. J’ai organisé mes premières “classes” au Japon, où j’ai fait encore, récemment, une tournée de concerts-conférences dans onze villes.
En France, j’ai rencontré Bénédicte Palaux-Simonnet, chargée de mission pour l’animation musicale de la maison Claude-Debussy par la mairie de Saint-Germain-en-Laye, qui m’a demandé d’organiser des classes de maître dans cette maison. Cette idée va, en effet, dans le sens des souhaits de la mairie qui s’est donné pour but de soutenir des actions culturelles en direction des familles, avec la participation active de celles-ci.

Pour lire la suite de cet article (1710 mots):

Articles en relation :
L’école japonaise de piano