Georges Pludermacher, entre Mozart et Beethoven

Mozart, Beethoven, l’authenticité, la musique contemporaine, le dépassement de soi. Conversation à bâtons rompus avec un artiste d’aujourd’hui.

Georges Pludermacher est l’un de nos grands pianistes français. Enfant prodige, il a commencé le piano à trois ans et a été admis à l’âge de onze ans au Conservatoire de Paris, où il a travaillé avec Lucette Descaves, Jacques Février et Geneviève Joy. Il y remporte de nombreux premiers prix dans des concours internationaux : Vianna da Motta, Leeds, et même l’unique prix du concours Geza-Anda en 1979. Il a été notamment le partenaire de Christian Ferras et de Nathan Milstein.

Pour lire la suite de cet article (2869 mots):