Jouer Chopin aujourd’hui : Cédric Tiberghien

A 23 ans, Cédric Tiberghien s’est déjà illustré dans de nombreuses compétitions internationales : Senigallia, Brème, Yvonne-Lefébure, Dublin, et troisième prix premier nommé du Concours international de Genève en 1996.

Quelles œuvres de Chopin jouez-vous ?
Lors de mon premier récital, à l’âge de 16 ans, j’ai interprété les quatre Ballades. Elles ont donc pour moi une valeur symbolique. J’aime également interpréter les vingt-quatre Préludes car chaque pièce constitue un microcosme unique d’une richesse et d’une variété peu communes. Par ailleurs, j’ai une affection particulière pour deux pièces de la fin de la vie de Chopin, la Barcarolle et la Polonaise Fantaisie. Ces deux pages sont habitées par la même poésie, la même liberté, une générosité expressive des phrasés et une extrême richesse harmonique. Quelle profondeur ! Je pense m’intéresser désormais aux Mazurkas qui constituent le journal intime d’une âme exceptionnelle.

Pour lire la suite de cet article (192 mots):