Les Fiori musicali de Girolamo Frescobaldi : orgue, calme et volupté

Les fiori musicali – “Fleurs musicales” – de Frescobaldi (1583-1643), bien qu’écrites pour orgue, peuvent parfaitement se jouer au piano. Mais, attention ! si le pianiste éprouve un incroyable bonheur à les lire, il risque fort d’endormir son auditoire. Essai d’analyse malicieuse d’un plaisir subtil.

Parmi les nombreuses pièces des Fiori musicali de Girolamo Frescobaldi, le quatrième Kyrie de la Messa della Domenica est l’une des plus magistrales du recueil. Tant d’aisance et de rigueur mêlées (voir analyse plus bas), tant d’astuce et de sérénité sont la marque indubitable d’un compositeur de génie. Ce Kyrie – pour orgue – est un modèle à méditer. Mais la musique pour piano ne manque pourtant pas d’œuvres d’aussi belle facture. Alors, pourquoi présenter ici, dans une revue consacrée au piano, cette pièce d’orgue ?

Pour lire la suite de cet article (2311 mots):