Bartolomeo Cristofori, l’homme qui inventa le piano

Le facteur de clavecins Bartolomeo Cristofori eut l’idée curieuse d’inventer un instrument qui frappe les cordes au lieu de les soumettre au traditionnel pincement. Le piano était né, réalisant l’impensable : rendre le piano “expressif” – c’est-à-dire propre aux différences d’intensité.

Officiellement, c’est à l’Italien Bartolomeo Cristofori, né à Padoue le 4 mai 1655, que revient l’invention du pianoforte. Il est d’usage de situer cette invention aux environs de 1709, bien que, selon certaines sources d’époque, elle remontât à l’année 1698. Cristofori était alors au service de la famille Médicis, à Florence, et il était connu pour ses clavecins magnifiques qui faisaient l’admiration de la cour florentine. A la mort du prince Ferdinand de Médicis, en 1713, Cristofori fut chargé par le prince Côme III de l’entretien et de la conservation des instruments princiers, et notamment de ses propres clavecins dont certains ont survécu (la plupart sont conservés en Allemagne). C’est à Florence qu’il mourut, le 27 janvier 1731, à l’âge plus que respectable pour l’époque de 75 ans.

Pour lire la suite de cet article (1112 mots):