Jazz : apprendre à improviser au piano

Non, vous ne serez pas un improvisateur accompli après avoir lu cet article ! Cependant, les quelques réflexions et exercices que nous vous proposons ici vous permettront d’aborder votre clavier d’une façon différente que lorsque vous jouez de la musique écrite. Sans doute aurez-vous envie, par la suite, de revisiter vos classiques…

L’improvisation au piano est une forme de composition spontanée. Elle requiert donc tout d’abord quelques connaissances théoriques indispensables, et aussi un minimum de technique pianistique : indépendance des mains, connaissance du clavier, pratique de styles musicaux diversifiés… Il faut avoir une excellente oreille, et enfin, plus que tout, un état d’esprit très particulier, très ouvert.

Les grands improvisateurs

Pour la musique classique, les grands improvisateurs sont les organistes. Ils énoncent le thème proposé, le développent, le présentent de différentes façons, l’harmonisent, le décalent, choisissent des rythmes différents, des registres ou couleurs nouvelles… Ils improvisent dans le cadre de règles du jeu strictes, permettant un minimum de fantaisie. Les musiciens de jazz sont évidemment avant tout des improvisateurs.

Pour lire la suite de cet article (22 mots):