Les Suites de Haendel : neuf éditions au banc d’essai

Sévères ou brillantes, faciles ou virtuoses, les Suites pour clavier de Georg Friedrich Haendel peuvent élargir le répertoire des pianistes débutants ou expérimentés. Neuf éditions au banc d’essai, des partitions séparées aux intégrales.

L’œuvre pour clavier de Haendel. Réputé en son temps pour son talent de claveciniste, d’organiste et d’improvisateur, Haendel écrivit une grande partie de sa musique de clavecin dans la première moitié de sa carrière. Cette musique (que l’on joue aujourd’hui au clavecin ou au piano, ce dernier n’étant évidemment pas un écueil insurmontable) se compose de pièces aussi nombreuses que diverses – suites, sonates, lessons, fugues, airs, préludes… – et de toutes difficultés, allant de la plus simple à la plus difficile. On peut regretter que ces pièces soient relativement peu jouées de nos jours. On peut aussi se demander pourquoi elles ont une discographie si réduite et pourquoi elles ne figurent pas plus souvent au programme des concerts. Elles devraient en tout cas permettre aux pianistes débutants comme aux plus expérimentés de s’évader du répertoire habituel.

Pour lire la suite de cet article (23 mots):