Keith Jarrett, portrait

Qui n’a pas entendu la musique de Keith Jarrett ? C’est un des rares musiciens de jazz à avoir conquis tant les puristes du jazz, les mélomanes plus orientés vers la musique classique, que le grand public. C’est surtout son fameux concert de Cologne, le Köln Konzert, disque à la pochette blanche mythique, qui a révélé ce très grand pianiste et improvisateur.

Très modale, la musique de Keith Jarrett, agréable à écouter, assez simple à suivre, est d’une esthétique raffinée. La qualité de toucher et la richesse des sonorités, la précision du jeu de Keith Jarrett et la qualité de la pulsation ont formé en quelque sorte les preuves qu’un pianiste de jazz pouvait savoir vraiment très bien jouer du piano ; ainsi Keith Jarrett a-t-il conquis l’estime et le cœur d’un public nouveau, non habitué à cette approche musicale particulière.
Aujourd’hui, Keith Jarrett est quasiment adulé par de très nombreux fans, et de moins en moins critiqué, car on connaît mieux chacune de ses facettes ; c’est une personnalité dont les capacités sont multiples, tant dans la diversité des répertoires ou styles que des types de formations, ou encore dans sa pratique instrumentale tous azimuts…

Pour lire la suite de cet article (2463 mots):

Articles en relation :
Keith Jarrett, un roi du jazz