Beethoven : les autres œuvres pour piano

En dehors des sonates, Beethoven composa des pièces pour le piano tout au long de sa vie. De 1782 à 1826, la production fut constante malgré deux courtes interruptions entre 1810 et 1814 et 1814 et 1818. La majorité de ces œuvres peu connues fut écrite à la suite de commandes. Elles sont généralement sans lien direct avec les sonates.

Ce catalogue comprend presque soixante-dix références, dont près de la moitié sont des partitions isolées. Vingt-trois numéros correspondent à des cycles de variations et une quinzaine d’autres à des recueils divers (bagatelles, marches…). Il ne comprend donc ni les 32 sonates, ni les concertos (à l’exception d’un essai de 1784 dont il ne reste que la partie du piano), ni les partitions apocryphes telles que les deux sonatines en sol et fa majeur (répertoriées dans les méthodes de piano sous Anh. 5), ni, enfin, les arrangements posthumes, notamment ceux de grands virtuoses comme Dame Myra Hess.
Ne sont mentionnées que les œuvres pour deux et quatre mains, ainsi que celles pour orgue ou piano ad libitum et les cadences de deux concertos de Mozart de la main de Beethoven. La numérotation “WoO” correspond au catalogue de Kinsky-Halm (paru à Munich en 1955) pour les œuvres de Beethoven auxquelles n’a pas été attribué de numéro d’opus. En allemand, il s’agit des abréviations de “Werk ohne Opuszahl”. Cette liste est présentée dans l’ordre chronologique des compositions.

Pour lire la suite de cet article (1284 mots):