Nikolaï Medtner le russe oublié

Qui est ce compositeur apparemment oublié en Occident ?  Depuis peu, quelques rares interprètes  se sont risqués à enregistrer ces partitions d’une prodigieuse difficulté technique dont nous parle la pianiste Elena Filonova. Que cache donc cet univers musical si riche et pourtant si secret ?

Nikolaï Medtner naît le 5 janvier 1880 à Moscou. Sa famille possède une double tradition, à la fois allemande et russe. Cette richesse culturelle sera à l’origine de critiques sévères à l’encontre de sa musique que certains comparent encore aujourd’hui à du Brahms “égaré” en plein 20e siècle ! Le père du jeune Nikolaï, Karl, dirige une fabrique de dentelle à Moscou. Philosophe, peintre et poète à ses heures, il complète la formation musicale que son épouse, excellente pianiste, donne à son fils. Vassili Safonov, illustre professeur au Conservatoire de Moscou, prend l’adolescent dans sa classe. Josef Lhévinne et Alexandre Scriabine seront les condisciples de Medtner. Il acquiert une technique sans faille qu’il complète avec des cours de composition auprès de Serge Taneiev, qui dira de son élève : « Il est né avec la forme sonate. »

Pour lire la suite de cet article (994 mots):

Lire aussi :
Elena Filonova, une interprète de Medtner