Debussy : les pièces pour enfants

Tous les professeurs savent combien il est valorisant, quand on est enfant, de se confronter au répertoire des grands compositeurs. Malheureusement, avec certains – Ravel ou Rachmaninov, par exemple –, c’est impossible avant plusieurs années d’étude. Aborder le langage de Debussy semble plus réaliste, mais il faut faire le tri parmi tout ce que nous proposent les rayons des librairies spécialisées. Certaines pièces sont directement dédiées aux jeunes pianistes ; d’autres, jugées faciles, sont intégrées dans des recueils. Attention aussi à l’expression “pour enfants” qui peut cacher une œuvre destinée à être entendue par eux, mais trop difficile à jouer. Enfin, certains best-sellers ont été simplifiés ou adaptés pour de petits ensembles. Il est possible de “se frotter” à la littérature de Debussy à tous niveaux, à condition de savoir quelle porte ouvrir.

Le recueil Children’s Corner ou la pièce isolée Le Petit Nègre sont directement dédiés aux enfants. Ces miniatures sont de véritables “tubes” à juste titre, et, malgré leur grande richesse technique, les petites mains peuvent s’en sortir. Pas trop difficiles, mais pas trop faciles non plus ! Chacune demande du travail digital ou de mise en place et induit des progrès. Les mélodies sont intéressantes et pas infantiles. En un mot, ces morceaux sont incontournables.

Le Petit Nègre, longtemps édité chez Leduc (1934) avec sa couverture originale noir, orange et jaune, est de structure tripartite. Les rythmes syncopés rappellent le cake-walk, danse des Noirs d’Amérique du Nord qui fit fureur aux alentours de 1900 (on le retrouve dans Golliwogg’s Cake-Walk, General Lavine eccentric ou Minstrels) et qui s’imposa au théâtre et dans les concours de danse. Ses tierces chromatiques et octaves piquées encadrent un passage central alangui où le chant à l’unisson dans le grave et l’aigu doit se détacher d’un accompagnement central discret. Il n’est plus nécessaire de mettre en valeur les qualités pédagogiques de cette pièce à la portée des enfants qui ont déjà étudié pendant quelques années. Elle fut d’ailleurs composée et publiée à l’origine pour la Méthode de piano de Théodore Lack en 1909. Elle se trouve maintenant isolément chez plusieurs éditeurs depuis que les œuvres de Debussy sont dans le domaine public : Henle, Peters, Tonos, aux côtés d’autres pages de Debussy chez Schott Musik International, Ricordi, Bärenreiter, Universal Edition et dans des recueils regroupant plusieurs compositeurs (Plaisirs de la musique 3A, Lemoine)…

Pour lire la suite de cet article (1298 mots):