Joseph Jongen, ou l’autre musicien liégeois

La Belgique wallone célèbre en 2003 ce compositeur liégeois (1873-1953). Influencé par les musiques populaires de son pays, mais aussi par la savante culture française de son temps, il écrivit des pièces pour piano à écouter et à jouer.

Né à Liège en 1873, Joseph Jongen fait toutes ses études musicales au Conservatoire royal de Liège et devient, en 1897, premier grand prix de Rome. Professeur au Conservatoire de Liège, en 1914, il émigre avec sa famille en Angleterre. Revenu en Belgique, il est nommé professeur au Conservatoire de Bruxelles en 1920, puis il en deviendra le directeur. Il décède à Sart-lez-Spa le 12 juillet 1953.

Pour lire la suite de cet article (500 mots):

Articles en relation :
L’histoire du piano en Belgique