Les sonates pour piano de Mozart : la nouvelle édition Wiener Urtext

Au cours des trente dernières années, la recherche musicologique et la connaissance scientifique ont fait de tels progrès qu’une nouvelle édition intégrale des sonates était devenue indispensable.

L’idée, largement répandue, selon laquelle Mozart aurait écrit 18 sonates pour piano, est tout aussi discutable que d’attribuer 32 sonates à Beethoven ou 52 à Haydn. Quelques œuvres de jeunesse de Mozart sont perdues, mais des incipits retrouvés de nos jours témoignent de leur existence. On ne peut exclure que d’autres œuvres aient disparu sans laisser de traces – surtout à l’époque précédant le déménagement de la famille Mozart à Vienne (1782) – car certaines mentions de sonates pour piano dans la correspondance familiale des Mozart ne peuvent être attribuées avec certitude aux œuvres que nous connaissons. Par ailleurs, Mozart laissa nombre d’œuvres inachevées et, en raison de leur valeur commerciale déjà considérable à l’époque, on les publia, après sa mort, en les complétant avec plus ou moins de bonheur. Enfin, on dispose aussi de pièces isolées dont l’authenticité ne laisse aucun doute, mais dans des versions dont la fiabilité ne peut plus être vérifiée, car les sources originales sont perdues.

Pour lire la suite de cet article (2171 mots):