Federico Mompou, l’âme catalane

Peu de notes, beaucoup de musique : maître de la petite tonne, Federico Mompou (1893-1987) a puisé son inspiration dans sa terre natale pour la mêler à l’âme internationale.

Né à Barcelone d’une mère d’ascendance française et d’un père catalan, Federico Mompou est apparu, selon l’expression de Vladimir Jankélévitch, comme « l’âme chantante de la Catalogne ». Il est vrai qu’il a su capter dans sa musique l’ambiance des quartiers populaires de Barcelone (Suburbis), le charme de ses jardins et de ses parcs (La Fuenta y la campana, El La go), les rythmes des sardanes (Cancion y danza n° 3).

Pour lire la suite de cet article (1112 mots):