Treize éditions des Scènes d’enfants de Schumann

Les treize éditions des Scènes d’enfants ici comparées s’appuient sur deux sources déjà très différentes : la première, de Schumann lui-même, la seconde, due à Clara. Les interprètes se fieront aux éditions “Urtext” ou aux éditions pédagogiques, en fonction de leurs motivations et de leurs niveaux.

La première édition des Scènes d’enfants fut préparée par Schumann lui-même : elle contient de nombreuses annotations manuscrites très précieuses pour l’interprétation de l’œuvre, particulièrement au niveau du phrasé, des signes dynamiques, de l’articulation. Le second tirage de cette édition, organisé d’après ces corrections, reste donc une source de première main. Repris dans les années 1860, après la mort de Schumann, il a été réédité en fac-similé par Joachim Draheim chez Breitkopf & Härtel en 1988.
Epaulée par Johannes Brahms, Clara Schumann entreprit une nouvelle édition des œuvres complètes de son mari qui parut chez le même éditeur entre 1879 et 1893. Les Scènes d’enfants se trouvent dans le volume III de la septième série. Pour cette édition fondée sur la version de Schumann et destinée aux amateurs, Clara ajouta essentiellement des altérations, des signes de phrasé, des notes piquées et des indications métronomiques, pour la plupart très différentes de celles laissées par Schumann : en effet, ces dernières semblent parfois si arbitraires qu’elles ont fait naître beaucoup de doutes et ont suscité maintes discussions, engageant le plus souvent les artistes à choisir leur propre tempo.

Pour lire la suite de cet article (21 mots):

Lire aussi :
Les Scènes d’enfants de Schumann
Les Scènes d’enfants de Schumann, une curieuse histoire
Les Scènes d’enfants de Schumann, “Rêverie”
Les Scènes d’enfants de Schumann : les poètes parlent
Jean-Claude Pennetier joue les Scènes d’enfants