Le piano pour la main gauche

Les pianistes, dans leur quasi-totalité, sont droitiers, et chacun reconnaît qu’il est moins confortable de jouer avec la main gauche qu’avec la droite. Les pédagogues et compositeurs du 19e siècle l’avaient bien compris. Pour entraîner la main gauche et rétablir un équilibre, ils ont écrit des exercices ou pièces brillantes destinées à la main gauche.
Cette littérature didactique laisse place, à l’aube du 20e siècle, à un répertoire d’œuvres de concert dont l’impulsion fut donnée par un pianiste de légende, Paul Wittgenstein.
Qu’il s’agisse de la main droite ou de la main gauche, il n’est pas rare de rencontrer, au cours de sa carrière de pianiste, un problème fonctionnel. On en connaît maints exemples. Une kinésithérapeute spécialisée nous en donne les raisons et propose des remèdes.
De toute façon, il faut travailler sa main gauche. Une pédagogue d’aujourd’hui nous livre le fruit de son expérience et de ses réflexions à ce sujet.
Alors, cap sur la main gauche !

Les gauchers sont des pianistes comme les autres !
Les gauchers constituent une très petite minorité de la population. A ce titre, ils ont souvent été l’objet de préjugés et ils vivent dans un monde fait pour les droitiers. Heureusement, pour le piano, cela n’a pas d’importance.

Les gauchers malgré eux
Alors que les pianistes gauchers poursuivent généralement une carrière normale, des droitiers ayant connu de graves problèmes de main droite ont dû exercer leur métier avec la seule main gauche. Heureusement, pour nombre d’entre eux ce ne fut que passager. Mais d’autres ont vu leur vie changer.

Le cas extrême de Paul Wittgenstein
Pianiste célèbre et fortuné, Paul Wittgenstein dut être amputé du bras droit durant la Première Guerre mondiale. Il décida de continuer à jouer avec sa seule main gauche. Grâce à son courage et à sa ténacité, le répertoire pour la main gauche a connu un véritable essor.

Michel Béroff : souffrance et guérison
Tout va bien jusqu’au jour où la main droite ne répond plus. Michel Béroff revient sur ce mauvais souvenir.

Le répertoire pour la main gauche
Après avoir joué un rôle d’accompagnement de la main droite, puis à égalité entière avec elle dans l’écriture polyphonique du 18e siècle, la main gauche devient sa rivale en virtuosité durant la période romantique. Mais le répertoire pour la main gauche seule – à part les exercices – ne prend son essor qu’au 20e siècle.

La pédagogie de la main gauche
Bien que la main gauche exige la même acuité auditive et sensitive que la droite, elle doit la plupart du temps être jouée dans une nuance plus piano. Il faut donc rééquilibrer les deux mains et, pour cela, développer l’oreille. Entretien avec la pédagogue Brigitte Bouthinon-Dumas.