Leif Ove Andsnes, le prodige venu du froid

A 37 ans, Leif Ove Andsnes s’impose comme l’un des acteurs principaux de la vie pianis­tique internationale. Sa déjà longue carrière a été construite avec intelligence et parfaitement menée.

Il excelle dans tous les domaines, en récital soliste, en récital de lieder ou en formation de ­chambre et, bien évidement, auprès des plus grands orchestres qui l’invitent régulièrement. Sa discographie, l’une des plus importantes parmi celles des artistes de sa génération, le montre aussi à l’aise chez Haydn et chez Rachmaninov, chez Liszt comme chez Janacek.

L’attachement à sa Norvège natale

Goethe écrivait : « Si tu veux comprendre un poète, va voir son pays. » On ne comprendrait rien à Leif Ove Andsnes sans connaître la Norvège. D’ailleurs, son éditeur a bien saisi le rapport profond qui existe entre le pianiste et sa terre natale (et sa mer, et son ciel…) en ornant ses CD de photos qui le représentent souvent dans “son” paysage. Il est né à Karmoy, sur la côte sud-ouest du pays, non loin du Hardangetfjord que les touristes ne manquent pas de visiter lors de leurs croi­sières. Ses parents enseignent la musique et, très tôt, vers l’âge de 4 ans, il insiste pour apprendre le piano. L’apprentissage initial sera donc familial et local.

Pour lire la suite de cet article (2533 mots):