Accompagnement : rendre sa place à la poésie

Les pianistes doivent lire et aimer la poésie ! Françoise Tillard, professeur d’accompagnement, directrice du master “Art du récital” à l’université de Paris-III, nous donne son point de vue.

« On oublie de considérer que, pour un artiste, qu’il soit chanteur ou pianiste, la littérature et la poésie sont des éléments essentiels qui constituent une part indispensable de la formation. Dans le domaine du lied en particulier, le texte et la musique forment un tout si indissociable qu’il est difficile de dire lequel détient la primauté.
Tout au plus peut-on distinguer le dit (du texte) du non-dit (la musique), comparable à l’opposition freudienne conscient/inconscient. Il y aurait une partie de l’œuvre – le texte – qui dirait les mots et donnerait leur contenu sémantique, et l’autre, essentielle musicalement, qui rendrait compte du récit sous-tendant le texte.

Pour lire la suite de cet article (507 mots):