Noël Lee : «Schubert ne s’accompagne pas, il se chante !»

Partenaire privilégié de grands chanteurs, le pianiste d’origine américaine Noël Lee nous fait part de son expérience de pianiste à part entière dans l’accompagnement des lieder de Schubert.

D’abord, je n’aime guère le terme “accompagnateur”. Le lied ou la mélodie exigent un véritable partenariat entre un chanteur et un pianiste. C’est de la musique de chambre, comme lorsqu’un violoncelle joue avec un piano. La part du pianiste va donc très au-delà du simple accompagnement.

Pour lire la suite de cet article (482 mots):