Marie-Catherine Girod : « Jouer Mendelssohn est grisant ! »

La pianiste évoque l’intégrale de l’œuvre pour piano seul de Mendelssohn qu’elle enregistre pour Saphir Productions.

Je ne suis pas une adepte des intégrales, mais pour l’œuvre de Mendelssohn, je n’ai pu résister à ce défi à “taille humaine” ! A cette occasion, j’ai découvert nombre de partitions iné­dites. Le dernier volume de mon intégrale présentera notamment une Sonate en si bémol mineur ainsi qu’une Fantaisie inconnues. J’utilise différentes éditions (Dover, Henle, Breitkopf & Härtel, pièces inédites en provenance d’Italie…).

Pour lire la suite de cet article (352 mots):