Visite à Vienne chez Bösendorfer

Créée en 1828, la firme Bösendorfer a conservé un mode de fabrication artisanal qui explique la très haute qualité des pianos qu’elle produit. Cette patiente mise en œuvre s’applique à toutes les étapes de la fabrication, qui sont ici minutieusement présentées.

Lorsqu’on est un pianiste amoureux des pianos et que l’on se rend à Vienne, grande capitale de la musique, pour visiter un fabricant de pianos aussi mythique que Bösendorfer, une forte excitation, mêlée de curiosité, ne peut que vous envahir.
Premier émoi en plein centre de Vienne : un panneau indique la Bösendorfer Strasse ! Cette rue fut ainsi baptisée en 1919 par la ville de Vienne en l’honneur de Ludwig Bösendorfer, fils d’Ignaz, qui avait créé la firme en 1828 ; c’est dans cette rue que se trouvait à l’origine cette grande entreprise de pianos. Aujourd’hui, c’est dans le bâtiment du Musik­verein, à l’extrémité de la Bösendorfer Strasse, qu’est implanté le magasin commercial de la marque.
L’usine actuelle est implantée depuis 1972 à Wiener-Neustadt, à 40 kilomètres au sud de la capitale. Cette usine emploie environ 80 personnes, uniquement pour la production. Une fois que les pianos sont théoriquement terminés, ils sont transférés dans une unité située en plein centre de Vienne, un ancien couvent, qui emploie 40 personnes ; ils y sont à nouveau contrôlés, réaccordés, entonnés et définitivement harmonisés. Ils pourront alors rejoindre leurs multiples destinations, en camion spécialisé pour l’Europe, ou transportés par avion dans des caisses légères pour les autres continents.

Pour lire la suite de cet article (1767 mots):