Le piano du Débarquement restauré : une note d’espoir

Débarqué en 1944 en Normandie pour remonter le moral des soldats américains, un piano Steinway revit désormais au Mémorial de Caen.

New York, 1942. Vingt mois avant le débarquement, l’armée américaine se prépare. Chars, destroyers, bombardiers, Jeep, ambulances sont produits à la chaîne. L’US Army ne laisse rien au hasard. Afin d’assurer réconfort et détente à ses soldats, l’armée américaine a passé une commande de 4 000 pianos à la firme Steinway. La plus grande armée au monde s’empresse d’envoyer ces objets incongrus, dûment camouflés, sur les fronts européens et asiatiques.

Pour lire la suite de cet article (377 mots):